November 23rd, 2015

Психея

Le Petit Prince.

Прочитала свою первую книжку на французском. Сразу в оригинале, благо, перевод знаю почти наизусть. При всей борьбе с грамматическими конструкциями, незнакомой лексикой и нехваткой времени (читала по странице в день, и то не каждый день! полгода читала, стыдно признаться!) - ох, ну как же он это так смог рассказать. В сердце навылет. На последних страницах я плакала.

- Cette nuit... tu sais... ne viens pas.
- Je ne te quitterai pas.
- J'aurai l'air d'avoir mal... j'aurai un peu l'air de mourir. C'est comme ça. Ne viens pas voir ça, ce n'est pas la peine...
- Je ne te quitterai pas.
Mais il était soucieux.
- Je te dis ça... c'est à cause aussi du serpent. Il ne faut pas qu'il te morde... Les serpents, c'est méchant. Ça peut mordre pour la plaisir.
- Je ne te quitterai pas.
Mais quelque chose le rassura:
-C'est vrai qu'ils n'ont plus de venin pour la seconde morsure...
Cette nuit-là je ne le vis pas se mettre en route. Il s'était évadé sans bruit. Quand je réussis à le rejoindre, il marchait décidé, d'un pas rapide. Il me dit seulement:
- Ah! tu es la...
Et il me prit par la main.